Généalogie pialat.com

RamCal le calendrier perpétuel universel
   

Décorations françaises

Cette page présente les principales décorations françaises jusqu'à la date de 1912. Les représentations sont extraites de l'ouvrage de Jules Martin "Les décorations françaises" paru en 1912.

Ordre de la légion d'honneur

Légion d'honneur

Ordre de la légion d'honneur

Instituée par le premier consul Bonaparte elle fut adoptée par le corps législatif le 19 mai 1802. Furent nommés membres de la légion d'honneur tous les militaires ayant reçu des armes d'honneur. Furent aussi nommés les militaires "qui ont rendu des services majeurs à l'Etat dans la guerre de la liberté et les citoyens qui, par leurs savoir, leurs talents, leurs vertus, ont contribué à établir ou à défendre le principe de la république, ou fait aimer et respecter la justice et l'administration publique."
A l'origine il n'y avait que quatre classes : grand-officier, commandant (plus tard commandeur), officier et légionnaire (ou chevalier). Par un décret du 30 janvier 1805, Napoléon institua un cinquième degré dans la hiérarchie de la légion d'honneur, qui fut appelé la grande-décoration ou grand-aigle et qui depuis a pris le nom de grand-croix.

Médaille militaire

Médaille militaire

Médaille militaire

 

Elle fut instituée le 22 janvier 1852 par les articles 11 et 12 du décret du prince-président Louis-Napoléon. La médaille est accordée aux sous-officiers, caporaux ou brigadiers, soldats ou marins, qui se seront rengagés après avoir fait un congé ou à ceux qui auront fait quatre campagnes effectives; à ceux dont les noms auront été cités à l'ordre de l'armée, quelle que soit leur ancienneté de service; à ceux qui auront reçu une ou plusieurs blessures en combattant devant l'ennemi ou dans un service commandé; à ceux qui se seront signalés par un acte de courage ou de dévouement méritant récompense.
Ces dispositions sont applicables à tous les employés gardes et agents militaires, qui dans les armées de terre et de mer, ne sont pas traités ou considérés comme officiers.
Une décision présidentielle du 13 juin 1852 avait admis que la médaille militaire, instituée spécialement en faveur des sous-officiers et soldats, pourrait être, par exception, conférée aux maréchaux de France et aux officiers généraux ayant rempli les fonctions de ministre ou exercé des commandements en chef.

Ordres coloniaux

Dragon d'Anham

Ordre du dragon d'Anham

Institué à Hué, par l'empereur Dong-Khang, le 14 mars 1886, pour récompenser les services civils et militaires.
Décerné par le président de la république depuis le 10 mai 1896.
Cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier.

Ordre royal du Cambodge

Ordre royal du Cambodge

Institué le 8 février 1864 par le roi Norodom 1er pour récompenser les services civils et militaires.
Décerné par le président de la république depuis le 10 mai 1896.
Cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier.

Etoile Noire

Ordre de l'Etoile Noire

Institué à Porto-Novo, le 1er décembre 1889, par le roi Toffa. Approuvé et reconnu par le gouvernement français le 30 juillet 1894, après établissement des nouveaux statuts du 30 août 1892, accordant cette distinction à tous ceux qui travaillent au développement de l'influence française à la côte occidentale d'Afrique.
Cinq classes : grand-croix, commandeur avec plaque, commandeur, officier, chevalier.

Nichan-El-Anouar

Ordre du Nichan-El-Anouar

Institué en 1887 par le sultan Hamed-ben-Mohammed et reconnu par le gouverneur d'Obock, à la condition qu'aucune décoration ne serait décernée sans son consentement et que le sultan proclamerait l'abolition de la traite.
Reconnu par le gouvernement français le 17 juillet 1888 et décerné par le président de la république depuis le 10 mai 1896.
Cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier.

Etoile d'Anjouan

Ordre de l'Etoile d'Anjouan

Institué en 1874, réorganisé le 18 juin 1892 par le sultan Mohamed-Saïd-Omar, autorisé et reconnu par le gouvernement français le 12 septembre 1896.
Cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier.

Nichan-Iftikhar

Ordre du Nichan-Iftikhar
(Ordre de la Gloire)

Fondé en 1837 par Ahmed-Bey, qui le conféra comme une marque d'estime particulière. L'ordre ne comportait alors que quatre classes. En 1855, le bey en ajouta une cinquième. Modifié à plusieurs reprises jusqu'au 27 janvier 1898, l'ordre comporte alors six classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier de 1ère classe, chevalier de 2ème classe.
L'ordre est décerné par le bey sur la proposition du 1er ministre pour les sujets tunisiens et dans tous les autres cas sur la proposition du résident général de France, ministre des affaires étrangères.

Nichan-Hafidien

Ordre du Nichan-Hafidien

Fondé en 1910 par le sultan Mouley-Hafid.
Cinq classes : grand-croix, grand-officier, commandeur, officier, chevalier.

Médailles commémoratives de guerre

Crimée

Médaille de Crimée

Décernée par la reine Victoria d'Angleterre aux militaires et marins de tous grades ayant fait partie de l'expédition de Crimée du 14 septembre 1854 au 8 septembre 1855.

Baltique

Médaille de la Baltique

Instituée par la reine Victoria d'Angleterre en commémoration de la campagne de la Baltique et décernée aux soldats français qui firent partie du corps expéditionnaire en 1854 et 1855.

Sainte-Hélène

Médaille de Sainte-Hélène

Instituée par décret du 12 août 1857 et donnée à tous les militaires français et étrangers des armées de terre et de mer ayant combattu sous le drapeau français de 1792 à 1815.

Italie

Médaille d'Italie

Instituée par décret du 11 août 1859 en commémoration de la campagne d'Italie et accordée par l'empereur Napoléon III, sur la proposition des ministres de la guerre et de la marine, à tous les militaires et marins ayant pris part à cette campagne.

Chine

Médaille de Chine

Instituée par décret du 23 janvier 1861 et accordée par l'empereur Napoléon III sur la proposition du ministre duquel dépend le corps ou le service auquel ils ont été attachés, à tous ceux qui ont pris part à l'expédition de Chine.

Croix Pontificale

Croix Pontificale
(Médaille de Mentana)

Instituée par le pape Pie IX, le 14 novembre 1867, en souvenir des événements survenus dans les Etats Pontificaux cette même année, et accordée à tous les militaires du corps expéditionnaire français ayant pris part à la défense de Rome et débarqués dans les Etats à la date du 3 novembre 1867 inclusivement.

 

Instituée par décret du 29 août 1863 et accordée par l'empereur Napoléon III sur la proposition du ministre dont dépend le corps ou le service auquel ils ont été attachés, à tous ceux qui ont pris part à l'expédition du Mexique en 1862 et 1863.

 

 

 

Tonkin

Médaille du Tonkin

Instituée par la loi du 6 septembre 1885 et accordée à tous les militaires et marins ayant pris part à l'expédition du Tonkin et aux opérations militaires dirigées contre la Chine et l'Annam, en 1883, 1884 et 1885.

 

Instituée par la loi du 24 novembre 1892 et décernée par le président de la république, sur la proposition du ministre duquel dépend le corps ou le service auquel ils ont été attachés, à tous les officiers, marins et soldats ayant pris part aux expéditions de Dahomey.

 

Madagascar

Médaille de Madagascar

Instituée par la loi du 31 juillet 1886 et décernée à tous les officiers, marins, soldats et volontaires qui ont pris part à l'expédition de 1885.

 

Créée par la loi du 26 juillet 1893 et décernée par le président de la république, sur la proposition des ministres de la guerre, de la marine et des colonies, aux militaires et marins de tous grades ayant obtenu le bénéfice de campagne de guerre pour participation aux opérations effectuées dans les colonies françaises ou pays de protectorat.

 

Chine

Médaille de Chine

Instituée par la loi du 15 avril 1902 et accordée par le président de la république, sur la proposition des ministres de la guerre, de la marine et des affaires étrangères, aux officiers, marins et soldats ayant pris part à l'expédition française de Chine 1900-1901, et aux français qui, à titre civil, ont pris part à la défense des légations de Pékin.

 

Maroc

Médaille du Maroc

Instituée par la loi du 22 juillet 1909 et accordée par le président de la république, à tous les militaires, marins, indigènes, au personnel de la marine, aux fonctionnaires civils, au personnel des sociétés de secours aux blessés militaires, aux civils, etc..., ayant pris part aux opérations militaires ou ayant contribué à la défense des propriétés sur tout le territoire marocain.

 

Guerre de 1870-1871

Guerre de 1870-1871

Instituée par la loi du 9 novembre 1911 et décernée par le président de la république, sur la proposition du ministre de la guerre et de la marine, à tous les anciens combattants de 1870-1871 pouvant justifier de leur présence sous les drapeaux, en France ou en Algérie, entre le mois de juillet 1870 et le mois de février 1871 inclus.

Nous sommes le
Calendrier Grégorien29 mars 2017
Calendrier Julien16 mars 2017
Calendrier Hébraïque2 nissan 5777
Calendrier Musulman1 rajab 1438
Calendrier Républicain9 germinal 225

 

RamVille le dictionnaire de communes

Retour en haut de la page
© 2003-2006 Rémy Pialat
remy@pialat.com
Retour en haut de la page